LES ARNAQUES DE LA MER OU CAMILLE & LE BATEAU IVRE

Mener à bien un projet qui nous tient à cœur peut parfois prendre des allures de combat. Ainsi, le rêve de Camille Carrée, jeune skipper passionné a bien failli chavirer, emporté par la houle. Victime d’une arnaque lors de l’acquisition de son bateau, il n’a pourtant jamais abandonné le navire.

Achetons en toute confiance !

Il y a quelques années, Camille, a pour projet de faire l’acquisition d’un bateau qu’il destinera à la formation à la navigation hauturière. Diplômé d’un brevet d’Etat Voile spécialité habitable, il a été directeur d’une école de voile en Irlande et ainsi formé de nombreux skippers et matelots. Tour à tour sapeur-pompier de Paris, sauveteur en mer, sélectionné au Pôle Vendée France, skipper lors de nombreuses frégates et courses, ce véritable couteau suisse de la mer est à la fois enflammé et bouleversant. En effet, en 2012, il fait enfin l’acquisition d’un bateau non pas à un particulier, mais à l’école de voile Les Glénans de Paimpol, gage de sécurité, mais …

Mille sabords, c’est une escroquerie !

« Je l’ai acheté car j’avais confiance en son vendeur, comme j’avais déjà navigué dessus je savais que c’était un bon bateau ». Or, l’enthousiasme de Camille retombe aussi vite que les nombreux équipements du navire. Il va de découvertes en déconvenues, mésaventures catastrophiques. De toute l’évidence, il s’agit bien d’une arnaque, le bâtiment est une épave de 40 000 €, dont les trois quarts des pièces sont à jeter. « il a fallu tout faire sauter pour qu’on puisse avoir une réelle estimation de son état. » Désabusé, mais jamais démissionnaire, notre skipper, après négociations avec le fraudeur, va alors remonter ses manches, s’installer et vivre dans l’atelier de voile afin de remonter entièrement l’objet de ses rêves. Quelque 7500 heures de travail, 60 000€ investis et quatre années seront nécessaires à faire renaître le bateau.

« Des ailes pour le Rebelle »

Aujourd’hui, alors qu’Aurélie, sa jeune compagne l’a rejoint dans son projet et que le bateau nommé « le Rebelle » a repris toute sa splendeur, il ne manque que la phase finale et non la moindre : le financement des voiles. Aurélie, diplômée en communication, émet donc l’idée d’une campagne de financement participative, intitulée « Donnez des ailes au Rebelle » qui a débuté le 25 mars. Elle a pour objectif de récolter les 12 500€ nécessaires pour l’acquisition des voiles et ainsi commencer à pratiquer leur activité de formation. Désormais, le Rebelle pourra, enfin, s’envoler !

C’est précisément parce qu’ils ont essuyé des désillusions identiques que les co-fondateurs d’Easyverif, Célina Maubert & Cédric Boisson, ont imaginé la plateforme de vérification d’annonces. Cette dernière permet aux acquéreurs de biens nautiques, immobiliers ou de véhicules d’être accompagnés d’experts professionnels disséminés sur tout le territoire. À ce jour, la startup a recruté plus 700 contrôleurs pour épauler les particuliers et éviter toute arnaque à l’achat.

« Camille, si vous aviez eu connaissance du concept Easyverif, auriez-vous fait appel à la plateforme pour l’acquisition du Rebelle ? »

« Oui, bien sûr, un coup de cœur peut devenir une véritable galère. Solliciter un avis des compétences externes n’est pas un aveu d’incompétence, c’est une preuve d’intelligence »

Souhaitons au Rebelle de se parer des plus belles voiles et de commencer à naviguer vers les hautes mers.

Dans la même catégorie

Voilà pourquoi Easyverif trouve son utilité !

Arnaque à la location : quand des vacances rêvées à la neige tournent au cauchemar

Un témoignage qui ferait pâlir n'importe quel futur acheteur de véhicule !

L'histoire de William, en Belgique, n'est pas une arnaque isolée.

Réforme du contrôle technique : ce qui a changé

Plus long, plus cher, ... pourquoi un renforcement du CT ?

ARNAQUES DÉMASQUÉES

Contrer les mauvaises fois et malhonnêtetés des vendeurs ?

LES ARNAQUES DE LA MER OU CAMILLE & LE BATEAU IVRE

Achetons en toute confiance !

Compteurs truqués : quelle solution apporter ?

Trafiquer un compteur est une manipulation facile pour les bricoleurs initiés.